Courge potimarron

De la famille des cucurbitacées, le potimarron est une variété de l’espèce cucurbita maxima originaire des territoires amérindiens. Cette famille est très grande, citons parmi les plus connus : les citrouilles, potirons, potimarrons, patissons,…, on peut dénombrer près de 130 genres différents. Introduit au Japon, il est à l’origine une variété de Kuri Kabbocha, d’où l’appellation de “potiron doux d’Hokkaïdo” faisant référence au nom d’une île située au nord du Japon.
Aujourd’hui, on le nomme potimarron, contraction des termes “potiron” et “marron”, en raison de sa saveur caractéristique rappelant le goût de la purée de châtaigne.

Le potimarron arbore une couleur orange foncé pouvant aller jusqu’au rouge, sa chair est jaune orangée, avec une texture farineuse, et son goût est sucré et rappelle la saveur de la châtaigne. Le fruit se conserve dans un endroit sec à température ambiante (par exemple en cuisine) et ventilé, se qui augmentera d’autant sa teneur en sucre et ses vitamines.

Le potimarron apprécie les sols lourds, profonds, riches en matière organique, à réserve d’eau. Les producteurs procèdent par semis en pleine terre ou par repiquage de plants, généralement sur la période avril-mai. Les fruits sont récoltés lorsque le pédoncule est sec et la peau bien ferme, à partir de septembre. C’est une espèce rampante et les tiges peuvent atteindre 3 mètres de long, et porter en moyenne 3 fruits d’un poids compris en 1 kg à 1,2 kg.
Le potimarron est très riche en vitamines A, B, C, D, E, en oligo-éléments (phosphore, calcium, magnésium, fer, potassium, silicium, sodium…), en acides aminés, en acides gras insaturés, en amidon, en sucres naturels et en carotène (deux fois plus que dans les carottes). On peut le cuisiner sans l’éplucher.  Il peut être utilisé dans de nombreuses recettes : veloutés, soufflés, purées, cake…

Calendrier des saisonnalités

Jan. Fév. Mars Avr. Mai Juin Juil. Aout Sept. Oct. Nov. Déc.

Fiche Produit

Recette

Filet mignon de porc et sa purée de potimarron à l’ancienne

Ingrédients

500 g de filet mignon de porc
500 g de potimarron
70 g de beurre
40 cl de crème liquide (30% de matière grasse)
1 cuil. à soupe d’huile
1/2 verre d’eau
1 gousse de vanille
120 g de crème épaisse
fleur de sel
gros sel
sel
poivre
noix de muscade.

Pour 4 personnes

Découper le filet de porc en médaillons.
Gratter la gousse de vanille et récupérer les petites graines.
Découper en gros cubes le potimarron et les cuire à l’eau bouillante salée au gros sel jusqu’à ce que la pointe d’un couteau pénètre facilement la chair. Egoutter, réduire en purée, ajouter 50 g de beurre. Mélanger, incorporer la crème liquide et faire réduire (tout en mélangeant) à feu très doux jusqu’à ce que la purée épaississe. Assaisonner ; ajouter une pointe de muscade.
Préchauffer le four à 200°C (th.6).
Dans une poêle, faire chauffer l’huile, y faire juste colorer les médaillons de porc sur chaque face. Assaisonner. Ajouter les 20 g de beurre restant, poursuivre la cuisson des médaillons à feu doux 10 minutes environ. Retirer la viande, la laisser reposer sur une grille. Déglacer le contenu de la poêle avec un demi-verre d’eau, ajouter les graines de vanille. Incorporer la crème épaisse, porter à ébullition 2 à 3 minutes jusqu’à l’obtention d’une sauce onctueuse. (Rectifier l’assaisonnement si besoin). Réchauffer doucement les médaillons dans la sauce.
Dresser les assiettes : présenter les médaillons, parsemés de fleur de sel, verser un cordon de sauce à la vanille, servir accompagnés de la purée de potimarrons.

Sylvie Thomas / www.bio-du-tinduff.fr /